Le mandat court et le mandat unique

L’une des options pour se prémunir des prises de pouvoir et des conflits d’intérêts est de limiter la durée des mandats. Ils peuvent donc être raccourcis ou rendus non-renouvelables, on parle alors de mandat unique.

Le mandat unique a souffert de mauvaise presse dans les milieux politiques. La possibilité de « professionnalisation » définitive d’une carrière politique, surtout pour des gens sans autre métier précis et autres hauts fonctionnaires, permet de rester ainsi, pendant trente ou quarante ans, dans une sinécure et une opulence des plus enviables ; une telle situation perpétue donc le clientélisme électoraliste avec des conséquences budgétaires qui sont une cause majeure de notre situation financière, ce que nul « expert » ne dénonce.

Le mandat court et non-renouvelable (H) a été utilisé dès la démocratie athénienne, accompagné de l’idée de l’amateurisme politique, la rotation des charges et de la représentativité maximale, garantis par le tirage au sort.


➔ Outils de la démocratie

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s